';
Le Spectacle

Un vrai coup de cœur et une réelle envie pour ces magnifiques textes écrits par Marianne Boilève. Tirés du livre « Faces à Faces » aux éditions SOLAR, ils sont organisés par extraits.

Les images touchent au cœur

Projection d'images

Comment parler de la montagne sans l’intervention des images ! Cela semble incontournable et se serait du gâchis que de se priver de tant de beauté. Un choix de photos ciblées avec un sens artistique précis pour accompagner le texte et le comédien. Les images touchent au cœur et transportent l’esprit. Elles décuplent l’émotion, créent une atmosphère. Les images montées sous la forme d’un film sont projetées sur un grand écran De 5m de large sur 3m de haut. Cet écran est la base de la scénographie. Sur la scène quelques accessoires clés, issus du matériel de montagne, sac à dos, piolet, cordes etc.

Le son se vit

Le son

Placés à des moments précis. Ils seront brefs, puissants, surprenants voir légèrement dérangeant. Le son se vit, il se ressent physiquement et fait participer le spectateur de manière instantanée. Le silence quant à lui, ce gère pour moi comme un son. Nous connaissons tous le poids que peut avoir un silence.

Le son se vit

Le son

Placés à des moments précis. Ils seront brefs, puissants, surprenants voir légèrement dérangeant. Le son se vit, il se ressent physiquement et fait participer le spectateur de manière instantanée. Le silence quant à lui, ce gère pour moi comme un son. Nous connaissons tous le poids que peut avoir un silence.

Une parfaite collaboration

La mise en scène

Plus qu’une mise en scène, il s’agit d’une véritable direction d’acteur. La difficulté se situe entre le fait que le comédien ne doit pas seulement raconter mais aussi ressentir et vivre cette expédition de l’intérieur. Une vrai direction d’acteur qui requiert une parfaite collaboration de part et d’autre. Le rythme donné aux mots, au souffle, aux émotions sont la clé de ce spectacle.

Transporte

Le Texte

Ils racontent les divers moments que peut vivre un alpiniste lors d’excursions. Les mots sont précis, croustillants et réalistes. Ils nous transportent. L’écriture démontre une bienveillance envers l’alpiniste et son art. Une écriture ni pompeuse ni naïve. Parfois cru ou poétique. De la part de l’auteur, une vraie passion pour la Montagne s’en dégage. Elle a d’ailleurs très gentiment acceptée de laisser libre l’adaptation et également libre de droits d’auteur. Ces textes, pour convenir à la scène sont retravaillés de façon à donner un fil conducteur équivalent à une ascension avec : un départ, un milieu et une fin.

Lire l'extrait